Lecture : Les fiancés de l'hiver, de Christelle DABOS

Publié le par Mediathèque

9782070653768FS.gif

Les fiancés de l'hiver (La passe-miroir, tome 1), deChristelle DABOS, édition Gallimard jeunesse.

 

Eternelle maladroite, cachée derrière des lunettes aux verres changeants et enroulée dans une improbable écharpe, Ophélie possède un don singulier : d'un simpe toucher, elle peut lire le passé d'un objet et remonter son histoire. Ce talent lui vaut d'être responsable du musée familiale sur l'arche d'Anima.

Mais cette petite vie paisible s'achève lorsqu'elle apprend ses fiançailles avec Thorn, représentant du clan des Dragons, chasseurs sauvages de l'arche polaire. Pourquoi elle, parmi toutes les animistes de sa famille ? Contrainte de quitter les siens, Ophélie suis son fiancé jusqu'à l'arche glacée du Pôle, où illusions et rivalités de clans imprègnent la cour d'un climat de méfiance permanente. Seule dans ce nouveau monde, la jeune fille se découvrira des alliés inattendus et des ennemis mortels, mais surtout devra prendre en main son existence.

 

Lauréat du concours du premier roman jeunesse, Les fiancés de l'Hiver merite bien ce prix. Dès les premières pages, l'auteur nous plonge dans un univers original et singulier, dont la profondeur habilement esquissée laisse deviner bon nombres de mystères. Les arches sont de vastes îlots flottants, abritant les survivants d'un antique cataclysme à l'origine de leur formation. On devine que ce cataclysme est le véritable noeud de l'intrigue, même s'il reste pour le moment nébuleux, nous laissant faire connaissance avec les protagonistes.

Et on s'attache rapidement à la jeune Ophélie, gaffeuse malgré elle, confrontée à un fiancé qui semble aussi peu enclin qu'elle à conclure ce mariage arrangé. On découvre petit à petit l'ampleur de son talent, son caractère, on explore à travers le teint changeant de ses lunettes cette arche glacée où elle va devoir vivre. L'intrigue évolue à un rythme agréable, enchaînant les tournants et rebondissements, tout en nous laissant le temps de s'approprier les sentiments et les émotions de l'héroïne. Même les personnages secondaires ont droit à un traitement de qualité, chacun possédant un caractère propre et des traits de personnalité qui les rendent vivants au fil des pages.

L'écriture fluide nous entraîne rapidement, et les quelques 500 pages se dévorent finalement en peu de temps, un mystère en appelant un autre...

 

Les fiancés de l'hiver est "malheureusement" un premier tome, et c'est là son seul défaut, car les dernières lignes nous laissent cruellement à la porte de ce qu'on imagine être une première révélation ! Il s'agit en tout cas d'un tournant pour l'héroïne, et l'on sent bien que la suite nous apportera encore son lot de suprises et d'aventures... souhaitons donc que cette suite ne se fasse pas trop attendre !

Publié dans Culture

Commenter cet article