Lecture : Moi, Guiseppina Verdi, de Karine Micard

Publié le par Mediathèque

moi-giuseppina-verdi-1326139-616x0.jpg

 

La vie trépidante et passionnée de Guiseppina Strepponi, cantatrice adulée, pianiste talentueuse, courtisane, mais surtout celle qui découvrit Verdi et lui permit de prendre son envol, devenant sa muse puis son épouse durant 50 ans.

 

Biographie à deux voix, Moi, Guiseppina Verdi nous fait revivre avec faste et passion l'europe de la fin du XIXe siècle, à travers le prisme du monde particulier de l'opéra. De l'Italie en lutte pour son indépendance contre l'Autriche, à la France après le coup d'état de Napoléon III, impresario, compositeurs et interpètes sont les acteurs de cette fresque dont le personnage central est cette femme au destin si particulier.

Courtisane à ses débuts, en quête de gloire et de succès pour honorer une promesse faite à son père, Guiseppina devient rapidement une des cantatrices les plus talentueuses de son temps, mais mène une vie dissolue qui contraste avec sa détresse intérieure. C'est sa rencontre avec Verdi, le talent qu'elle devine chez ce jeune compositeur, qui va être à l'origine d'un revirement dans sa vie qui ne se fera pas sans heurts. Poursuivie par son passé, malmenée par les épreuves, elle restera cependant jusqu'à la fin la compagne et la muse du musicien, durant 50 ans d'une vie commune faite de complicité et de souffrances.

 

L'énorme point fort ce de roman biographique tient dans l'écriture, au présent et à la première personne, qui alterne les voix de Verdi et de sa Peppina. Avec en trame de fond La traviata, comme un écho à la propre existence de Guiseppina, nous suivons cette femme hors du commun dont l'extraordinaire volonté va la porter sur scène, et vers le succès, avec une rapidité tourbillonnante. Les salons, les représentations, la vie impétueuse des artistes de l'époque se dévoilent à travers les expériences de Guiseppina, et on ressent toute la passion, mais aussi la détresse de cette femme, comme s'il s'agissait de ses propres mots.

Un magnifique hommage au monde de l'opéra dans son ensemble, à un grand compositeur qui su renouveler son art, et à une femme splendide sans qui Verdi n'aurait peut-être pas existé.

Publié dans Bibliothèque

Commenter cet article