Lecture : Un monde pour Clara, de Jean-Luc Marcastel

Publié le par Mediathèque

monde-clara.jpg

 

Un monde pour Clara, de Jean-Luc marcastel - édition Blackmoon.

 

Après Tchernobyl et Fukushima, c'est en France même, à Gravelines, qu'un incident nucléaire vient frapper les esprits. A cause des retombées, Diane perd sa soeur jumelle et Léo sa mère. Réunis par leur douleur, les deux jeunes gens rejoignent le mouvement écologiste des enfants de Gaia, jusqu'au jour où lors d'une manifestation à Paris, Diane reçoit à la tête une balle tirée par les CRS...

A son réveil 10 ans plus tard, la jeune femme, perdue, va découvrir un monde totalement changé, une capitale idyllique... et le cruel revers de la médaille.

 

 

La quatrième de couverture résume à elle seule parfaitement le message de ce livre : les plus beaux rêves engendrent parfois les pires cauchemards.

Diane, jeune femme discrète qui vit avec le douloureux souvenir de sa jumelle décédée, rêve comme de nombreuses personnes d'un monde plus propre, plus respectueux de la nature, où la menace nucléaire serait écartée. Mais ce qu'elle découvre, le monde idéal forgé par les enfants de Gaïa, a un coût bien plus élevé qu'elle ne peut l'imaginer, et le choc est d'autant plus grand qu'elle ne connaît aucune transition : plongée dans le coma, elle passe de l'ancien monde au nouveau sans en vivre la mutation.

C'est justement ce regard à distance, cette découverte "de l'intérieur" d'un monde faussement parfait qui donne toute sa valeur au roman. Derrière les grands idéaux écologiques et les villes modèles habitées par les nantis de la société, Diane va découvrir une fracture totale avec le reste de la population, les limites d'un rêve qui est incapable de subvenir à l'ensemble de la population.

Fable moderne, récit parfois cruel mais toujours juste, Un monde pour Clara nous questionne sur le juste et le mauvais, le despotisme, et la distance qui peut exister entre un rêve, et son application dans le réel.

 

 

Un très bon roman d'anticipation, à lire à partir de 14 ans.

Publié dans Bibliothèque

Commenter cet article